Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAJAZ- مجاز

مدونة جمعية ثقافية تربوية - Le blog de l'ACEM (Association culturelle et éducative)

Plaisir d'agir... Plaisir de lire. (Séance1- Majaz à SOS Akouda)

Publié le 1 Février 2016 par Majaz in أنشطة الجمعية

Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)
Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)

Atelier de lecture: 04- 10- 2015. (SOS Akouda.)

 

 

 

Au village SOS Akouda, les activités de l'ACEM (Majaz) ont démarré le 04/10/ 2015. Il s’agit de tout un programme qui s’étend sur 12 séances et dont l’objectif principal est d’inciter les enfants à la lecture et à l’écriture en arabe comme en français.

Ce dimanche, à 9h, les enfants, une trentaine, âgés entre 8 et 12 ans, tous mignons et quelque peu intimidés, attendaient devant la bibliothèque du village.

Dans la biblio, ils étaient heureux de faire la cour aux étagères. Ils palpaient les livres, les considéraient et finissaient par choisir le titre et les images qui avaient fait battre leur coeur.

 

La séance a duré trois heures. Ils ne sont point ennuyés. Bien au contraire, ils voulaient tous parler de leur livre à leurs amis. Les uns ont choisi de présenter leur livre en se limitant au paratexte (couverture, images etc...) d'autres, ont choisi de résumer l'histoire, tandis que d'autres ont opté pour l'expression de leurs émotions ressenties pendant leur lecture et enfin, d’autres, inspirés, ont pensé à fixer sur une page un personnage ou un paysage qui les’ avaient marqués, séduits ou écœurés ou révoltés : les gribouillages étaient maitres mais, peu importe ! 

L'échange des livres s'est déroulé dans la pagaille tant les nouveaux petits lecteurs étaient excités : Je prends ce livre. Non, celui là ! Madame, il a pris le livre que j’ai voulu lire ! A imaginer l’ambiance…

Ce dimanche, dans le jardin des livres du village SOS Akouda, avec ses petits loups, Néfissa Triki et moi, prévenues par le directeur du village Mr Imed Labbane des difficultés qu’on pourrait rencontrer avec ces enfants jugés difficiles, avons vécu une belle expérience sur le plan affectif et émotif : le premier courant est bien passé entre nous et les adorables loups. 

Nous pouvions poursuivre, à l’aise, notre programme qui s’apprête à s’achever aujourd’hui !

Aussi, ce dimanche, nous avons éprouvé un grand plaisir en observant leurs yeux pétiller durant la lecture et leur visage grave ou triste ou interrogatif ou souriant ou joyeux !

C’est le plaisir de la lecture !

Le plus grand plaisir pour nous était d’écouter leurs commentaires sur ce qu’ils étaient entrain de lire ou leurs questions sur un mot incompris ou le nom d’un lieu inconnu ou un passage qui les avaient intrigués par sa complexité narrative.

La curiosité était là !

On était devant de petits philosophes ! Ils seraient grands tant que leurs conditions n’ont pas réussi à brimer leur potentiel intellectuel et affectif ! Et nous étions bien là, Néfissa et moi pour les aider à contrecarrer les manipulations et le modelage d’un système éducatif hérité des temps révolus qui ne forme les enfants qu’ à des fins politiques et économiques et d’une dure société qui les a abandonnés à leur sort !

Aujourd’hui, le programme s’apprête à s’achever, je reviendrai à sa fin au bilan de la formation, o ! combien positif.

Pour finir, nous tenons, Néfissa et moi à exprimer nos remerciements à l’éducateur Fareh Ben Slimane qui nous a soutenu sur le plan logistique et au directeur de SOS Akouda, Mr Imed Labbane qui grâce à son ouverture d’esprit et sa compréhension, nous a autorisé à travailler faisant fi de la bureaucratie accablante. En effet, il nous a facilité la tâche sans complications administratives en un temps où les portes des activités culturelles dans les institutions scolaires étatiques étaient fermées aux associations. Depuis 2012, combien de demandes avons- nous déposées, en tant qu’association culturelle et éducative, à la direction régionale de l’enseignement de Sousse ?! Toutes ont été ignorées !!

 

Merci Imed… Merci mes adorables petits diables…

 

Le 16 février 2016.

 

Samia Lamine.

Commenter cet article

Paul LACTER 17/02/2016 13:16

Explicez comment je peu aider.

Majaz 16/03/2016 13:51

Merci Paul pour avoir manifesté le désir d'aider les enfants de SOS Akouda, il serait bon de contacter directement le directeur du village au 308 318 ou la page sur FB: https://www.facebook.com/sos.akouda/timeline.
Merci Beaucoup. Bonne journée.